Month: novembre 2016

The Grand Budapest Hotel (La Chaux-de-Fonds)

Mardi 13 juin 2017 à 14h00 à La Chaux-de-Fondsbudapest hotel
Wes Anderson, Grande-Bretagne/Allemagne, 2013, VO sous-titrée français, 1h39

A l’ère soviétique, dans un grand hôtel désuet, un vieil écrivain nous rappelle que les auteurs n’inventent rien, mais font leur miel des récits des autres. On le retrouve plus jeune, durant l’entre-deux-guerres, auprès du mystérieux Moustafa Zero qui lui conte comment il a hérité de ces lieux autrefois splendides… Restituant toute une époque fanfreluche, une manière de paradis perdu bientôt gangrené par la peste brune, Wes Anderson («A bord du Darjeeling Limited», 2007) livre une rêverie déchirante sur la fin d’un monde. Une pure merveille !

 

The Grand Budapest Hotel (Neuchâtel et Delémont)

Mardi 6 juin 2017 à 14h00 à Neuchâtel et Delémontbudapest hotel
Wes Anderson, Grande-Bretagne/Allemagne, 2013, VO sous-titrée français, 1h39

A l’ère soviétique, dans un grand hôtel désuet, un vieil écrivain nous rappelle que les auteurs n’inventent rien, mais font leur miel des récits des autres. On le retrouve plus jeune, durant l’entre-deux-guerres, auprès du mystérieux Moustafa Zero qui lui conte comment il a hérité de ces lieux autrefois splendides… Restituant toute une époque fanfreluche, une manière de paradis perdu bientôt gangrené par la peste brune, Wes Anderson («A bord du Darjeeling Limited», 2007) livre une rêverie déchirante sur la fin d’un monde. Une pure merveille !

 

Les Quatre Saisons du Petit Train rouge (La Chaux-de-Fonds)

Mardi 9 mai 2017 à 14h00 à La Chaux-de-Fondsles quatres saisons du petit-train-rouge
Claude Schauli, Suisse, 2011, VO parlée français, 1h45

Passionné par le Jura et ses habitants, Claude Schauli, le réalisateur suisse de «Et au milieu coule le Doubs» (2013), a suivi durant une année les allées et venues du Petit Train rouge, dont les voies ferrées croisent sans cesse la vie des «Taignons» qui peuplent les Franches-Montagnes. De la torrée au débardage forestier, en passant par l’élevage chevalin, son documentaire restitue au fil des saisons la richesse du terroir, des coutumes et des traditions régionales, ainsi que la poésie secrète des paysages…

 

Les Quatre Saisons du Petit Train rouge (Neuchâtel et Delémont)

Mardi 2 mai 2017 à 14h00 à Neuchâtel et Delémontles quatres saisons du petit-train-rouge

Claude Schauli, Suisse, 2011, VO parlée français, 1h45

Passionné par le Jura et ses habitants, Claude Schauli, le réalisateur suisse de «Et au milieu coule le Doubs» (2013), a suivi durant une année les allées et venues du Petit Train rouge, dont les voies ferrées croisent sans cesse la vie des «Taignons» qui peuplent les Franches-Montagnes. De la torrée au débardage forestier, en passant par l’élevage chevalin, son documentaire restitue au fil des saisons la richesse du terroir, des coutumes et des traditions régionales, ainsi que la poésie secrète des paysages…

 

Minuit à Paris (Neuchâtel et Delémont)

Mardi 4 avril 2017 à 14h00 à Neuchâtel et Delémontminuit a paris
Woody Allen, Etats-Unis, 2011, VO sous-titrée français, 1h34

En visite à Paris avec sa fiancée, Gil Pender, un petit scénariste de Hollywood qui rêve de devenir romancier, se découvre une certaine nostalgie pour la Ville-lumière. Grâce à une trouvaille dramatique aussi simple que prodigieuse, Woody Allen le catapulte alors dans les années 1920, auprès de grands artistes de la Belle Epoque, comme Picasso, Dali, Hemingway, Buñuel ou Man Ray… Portée par un Owen Wilson à l’air ahuri délectable, une comédie magique sur notre difficulté à vivre pleinement le temps présent.

Minuit à Paris (La Chaux-de-Fonds)

Mardi 11 avril 2017 à 14h00 à La Chaux-de-Fondsminuit a paris
Woody Allen, Etats-Unis, 2011, VO sous-titrée français, 1h34

En visite à Paris avec sa fiancée, Gil Pender, un petit scénariste de Hollywood qui rêve de devenir romancier, se découvre une certaine nostalgie pour la Ville-lumière. Grâce à une trouvaille dramatique aussi simple que prodigieuse, Woody Allen le catapulte alors dans les années 1920, auprès de grands artistes de la Belle Epoque, comme Picasso, Dali, Hemingway, Buñuel ou Man Ray… Portée par un Owen Wilson à l’air ahuri délectable, une comédie magique sur notre difficulté à vivre pleinement le temps présent.

Les Choristes (La Chaux-de-Fonds)

Mardi 14 mars 2017 à 14h00 à La Chaux-de-Fondsles choristes
Christophe Barratier, France, 2004, VO parlée français, 1h35

Remake très réussi de «La Cage aux rossignols» (1945) de Jean Dréville, «Les Choristes» raconte l’histoire de Clément Mathieu, un professeur de musique sans emploi engagé comme surveillant dans un internat pour mineurs aux méthodes particulièrement strictes. Si la politique répressive menée par le directeur ne fournit pas d’excellents résultats, la chorale de Monsieur Clément semble porter ses fruits… Un mélodrame drôle, tendre et nostalgique, où la bonhomie malicieuse et touchante de Gérard Jugnot fait mouche.

 

Les Choristes (Neuchâtel et Delémont)

Mardi 7 mars 2017 à 14h00 à Neuchâtel et Delémontles choristes

Christophe Barratier, France, 2004, VO parlée français, 1h35

Remake très réussi de «La Cage aux rossignols» (1945) de Jean Dréville, «Les Choristes» raconte l’histoire de Clément Mathieu, un professeur de musique sans emploi engagé comme surveillant dans un internat pour mineurs aux méthodes particulièrement strictes. Si la politique répressive menée par le directeur ne fournit pas d’excellents résultats, la chorale de Monsieur Clément semble porter ses fruits… Un mélodrame drôle, tendre et nostalgique, où la bonhomie malicieuse et touchante de Gérard Jugnot fait mouche.

 

Wadjda (Neuchâtel et Delémont)

Mardi 7 février 2017 à 14h00 à Neuchâtel et Delémont
Haifaa Al Mansour, Arabie saoudite/Allemagne, 2012, VO sous-titrée français, 1h37wadjda

Réalisé par la cinéaste saoudienne Haifaa Al Mansour, «Wadjda» raconte l’Arabie saoudite à hauteur d’enfant, un pays où les dérives d’un patriarcat absurde épuisent la condition des femmes… Baskets aux pieds et fan de rock, la jeune Wadjda rêve d’acheter un vélo, même si la pratique lui en est interdite comme à sa mère de conduire une voiture. Elle s’inscrit alors à un concours de récitation coranique pour gagner mille riyals… Un film initiatique doté d’une ironie frondeuse et de l’insolence qui sied à l’adolescence naissante!

Wadjda (La Chaux-de-Fonds)

Mardi 14 février 2017 à La Chaux-de-Fonds
Haifaa Al Mansour, Arabie saoudite/Allemagne, 2012, VO sous-titrée français, 1h37wadjda

Réalisé par la cinéaste saoudienne Haifaa Al Mansour, «Wadjda» raconte l’Arabie saoudite à hauteur d’enfant, un pays où les dérives d’un patriarcat absurde épuisent la condition des femmes… Baskets aux pieds et fan de rock, la jeune Wadjda rêve d’acheter un vélo, même si la pratique lui en est interdite comme à sa mère de conduire une voiture. Elle s’inscrit alors à un concours de récitation coranique pour gagner mille riyals… Un film initiatique doté d’une ironie frondeuse et de l’insolence qui sied à l’adolescence naissante!